Le réseau à l’honneur : APCRAP

par | 19/04/19

Premier réseau de PCR

Un réseau avant l’association

La PCR a été créée par le décret 67-228 du 15 mars 1967. Cette fonction était détenue essentiellement par des responsables d’activités nucléaires (chef de service …). Il n’y avait pas de formation.

A partir de 1987, lorsqu’elles étaient nommées, les premières PCR formées (souvent des manipulateurs en électrologie médicale) se trouvaient confrontées à des inquiétudes : par quoi commencer ? Comment faire ? Le contenu trop théorique de la formation dispensée ne les préparait pas à assurer au quotidien les missions. S’ajoutaient aussi, entre autres, des problèmes de positionnement, de reconnaissance et un manque de moyens pour effectuer le travail.

Et les PCR étaient isolées dans leur établissement.

L’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP) ne dérogeait pas à ce contexte, et ce, malgré la présence d’une coordination de radioprotection institutionnelle, qui a « brillé » par son absence d’actions envers ses PCR. Sur l’initiative d’une PCR de l’hôpital Pitié-Salpêtrière, des réunions informelles regroupant les PCR des hôpitaux de l’AP-HP ont vu le jour (1995-1997). Pour des échanges d’informations,  le partage de savoir faire, la recherche d’expériences…

ancien logo de l'APCRAP

La création de l’Association des PCR de l’AP (APCRAP) : association type loi 1901 (21 juin 1997)

 

« Un groupe pour répondre collectivement à des objectifs pour lesquels la démarche individuelle n’est pas la mieux adaptée… »

Les objectifs de l’association, outre de promouvoir la radioprotection au sein de l’AP-HP sont :

parution JO association APCRAP

Améliorer la communication entre les responsables de la radioprotection et les représentants du siège de l’AP-HP et devenir une force de propositions réalistes ;

Asseoir le positionnement des PCR pour avoir une autorité suffisante et une reconnaissance ;

Evaluer les besoins sur les différents sites hospitaliers (temps, moyens) et fédérer les moyens techniques ;

Apporter des réponses aux difficultés rencontrées par les PCR dans l’exercice quotidien de leur mission ;

Assurer une veille réglementaire ;

Valoriser nos actions par des participations et publications dans des congrès.

Au début, une collaboration a été instaurée avec la coordination de la radioprotection du siège, des travaux ont été réalisés

Des trames :

pour le bilan annuel de radioprotection que les PCR doivent présenter devant le CHSCT local puis l’envoyer au siège ;

pour le plan de gestion interne des déchets radioactifs.

Des études techniques :

pour le contrôle des effluents aux émissaires des établissements ;

pour la mise en place de la dosimétrie opérationnelle.

Quelques participations à des réunions institutionnelles : lors de la présentation de la synthèse des bilans locaux devant le CHSCT central, lors d’une réunion AP-HP avec l’ASN.

Après seulement quelques années, cette collaboration s’est éteinte et l’association s’est retrouvée seule pour aider les PCR de l’AP-HP. Au fil des années, les statuts ont évolué pour intégrer d’abord les PCR en retraite mais toujours actifs dans l’association, puis, suite à de plus en plus de demandes, des PCR hors AP (dont des PCR externes) de l’Ile de France mais aussi d’autres régions dont les DOM-TOM.

L’association restera dans le domaine médical jusqu’en 2014, date à laquelle elle s’ouvrira à d’autres secteurs : industrie, recherche, enseignement et à des non PCR agissant dans la radioprotection.

Pour intégrer tous ces changements une modification de l’appellation de l’association a été nécessaire mais sans toutefois changer l’acronyme APCRAP car l’association est déjà bien connue sous celui-ci. Nous avons donc opté pour Association des PCR et Acteurs de la radioProtection.

Le logo a également été modifié.

Au final, l’APCRAP est reconnue beaucoup plus par des institutions extérieures à l’AP-HP que par sa propre institution d’origine.

Le nombre d’adhérents est passé de 25 en 1998 à environ 110 actuellement. Des sociétés partenaires sont également adhérentes en tant que membres bienfaiteurs.

nouveau logo de l'APCRAP

Dès le début, l’APCRAP a créé des commissions permanentes. Mais le temps étant précieux pour assurer les missions dans leur établissement, les PCR impliquées ne pouvaient plus gérer ces commissions en permanence. Ces dernières ont été remplacées par des groupes de travail qui sont constitués selon l’actualité en radioprotection.

Quelques travaux de l’APCRAP :

Sur les déchets et l’environnement :

  • plan de gestion interne et études sur les contrôles des effluents radioactifs aux émissaires (avec la coordination de radioprotection du siège AP-HP) ;
  • poster sur la circulaire 2001-223 du 9 juillet 2001 : « Gestion des effluents et déchets d’activités de soins contaminés par des radioéléments ». Il a reçu le prix du meilleur poster au congrès SFRP à la Rochelle en 2002. Il a été présenté également lors du Congrès « Médecine et Santé » la même année.
poster sur la gestion des déchets

Sur la formation :

  • aide à l’étude de poste
    1. Partie théorique sur les détecteurs
    2. Partie pratique en salle de radio ;
  • journée portes ouvertes : EPI-EPC à l’hôpital Bretonneau (2002) ;
  • norme NF C 15-160 de mars 2011 avec l’IRSN ;
  • démarche ALARA (Christian Lefaure, 2018).

Sur la dosimétrie :

  • participation (avec la coordination de la radioprotection de l’AP-HP) à l’élaboration du cahier des charges techniques particulières (CCTP) pour l’achat central de la dosimétrie opérationnelle.

Des études :

  • comparaison de la réponse des détecteurs pour la mesure de l’exposition externe en radiologie. Production d’un poster présenté aux 6èmes rencontres PCR de la SFRP en 2008 ;
  • efficacité des protections oculaires en radiologie. Présentation orale aux 8èmes rencontres PCR SFRP en 2012. (lien : https://prezi.com/9pya292mef0i/?utm_campaign=share&utm_medium=copy)

Nos moyens de communication :

  • la communication se faisait au début par courrier (beaucoup de photocopies) et par téléphone ;
  • un petit journal a vu le jour mais demandait beaucoup de travail et de temps. Trois numéros ont été publiés ;
poster sur les appareils de mesure de l'exposition
petit bulletin de l'APCRAP
  • avec l’évolution du numérique, la communication se fait désormais, en majorité des cas, par mails : transmission d’informations, de documents, de présentations…  Et les questions réponses  (24h/24h  7j/7) ;
  • puis un site internet est créé : https://apcrap1.jimdo.com

Des réunions plénières sont organisées, d’abord six demi-journées par an. Mais les PCR ne pouvaient pas se dégager à chaque fois, et depuis 2014, deux journées scientifiques ont été instaurées et le nombre de participants a très sensiblement augmenté.

  • Présentation de l’APCRAP à diverses journées :
    • présentation orale lors de la 1ère rencontre des PCR de la SFRP le 4 décembre 1997 (PCRP après 10 ans, retours d’expérience et perspectives) ;
    • présentation orale lors des 6ème (2008) et 9ème (2014) rencontres des PCR de la SFRP ;
    • présentations affichées  (posters) lors des 7ème (2010) et 8ème (2012) rencontres des PCR de la SFRP
poster histoire de l'APCRAP
poster  présentation APCRAP

Des outils mis à la disposition des PCR :

  • masques de contrôles internes de radioprotection en radiologie et en médecine nucléaire (arrêté du 21 mai 2010) ;
  • masque de contrôle interne des appareils de mesures (arrêté du 21 mai 2010) ;
  • masque de rapport de conformité aux normes ;
  • feuille de calculs de plombage des parois.

Ces outils sont mis à jour selon l’actualité réglementaire (en cours).

  • masque pour un Plan d’Organisation en Radioprotection des Travailleurs (P.O.R.T.) ;
  • contenu standard d’une formation en radioprotection des travailleurs (en cours).

Nos participations :

Fiches pédagogiques sur les REX d’incidents Participation au comité de programme des journées PCR et à la section de protection technique
Avec la CoRPAR : Etude sur la dosimétrie au cristallin GEDOC Fiches de radioprotection à destination des PCR et médecins du travail
Participation au module pratique de la formation PCR

Rencontres annuelles : échanges d’informations, thèmes à aborder dans l’année…

Sollicitation pour exposer la gestion des déchets radioactifs à une délégation américaine (2005)

Concertation sur le futur arrêté 2019 sur l’organisation de la radioprotection (PCR-OCR)

Transposition de la directive : participation aux 4 ateliers sur la dosimétrie

 

L’APCRAP a intégré la CoRPAR dès sa création. Elle a signé la chartre d’éthique en octobre 2011 avec les autres réseaux régionaux.

Elle participe activement aux réunions annuelles.

Le président de l’APCRAP a été le 1er président de la CoRPAR lors de sa création en association type loi 1901 en 2015.

Les visites de site :

Quelques visites ont été effectuées

  • La Hague et Flamanville
  • L‘ ANDRA à Soulaines
  • Centre de protonthérapie d’Orsay (C.P.O.)
  • Laboratoire de dosimétrie externe et interne IRSN
  • Laboratoire de dosimétrie externe Landauer

L’APCRAP a fêté ses 20 ans d’existence lors de sa journée scientifique du 13 juin 2017 en même temps que les 50 ans de la PCR.

Et huit présidents se sont succédé depuis la création de l’APCRAP.

 les 20 ans de l'APCRAP
les présidents de l'apcrap

L’ACRAP aujourd’hui c’est :

QR CODE

https://apcrap1.jimdo.com/

Actualiser nos connaissances

Progresser ensemble

Constituer une veille règlementaire

Rompre l’isolement des PCR

Animer des groupes de travail

Programmer des actions de formation

Derniers articles

Prochains évènements

  1. Journées scientifiques RéSO

    12 septembre 2019 - 13 septembre 2019
  2. Réunion APCRRA

    26 septembre 2019
  3. Réunion Grand Sud

    27 septembre 2019
  4. La Radioprotection est dans le pré

    3 octobre 2019 @ 8:00 - 4 octobre 2019 @ 5:00