Le réseau à l’honneur : ARP

par | 30/08/19

L’Association Radioprotection du Pacifique a été créée en Mars 2017 grâce à la collaboration du Directeur général du Centre de Radiothérapie de la Nouvelle-Calédonie (Mr COTTIN Patrick), dans le but de fédérer au sein d’une association les divers acteurs de la radioprotection dans le Pacifique sud.

L’équipe est constituée de 2 Radiophysiciens-PCR, de 3 PCR dans le domaine médical de la Nouvelle-Calédonie, d’1 PCR dans le domaine médical de la Polynésie française et d’1 PCR dans le domaine industriel de Nouvelle-Calédonie.
Au préalable nous nous sommes rapprochés du RAMIP que nous tenons à remercier pour leur appui, leur implication, et leur invitation à une présentation traitant les difficultés des PCR dans le Pacifique.

La Nouvelle-Calédonie, pays d’outre-mer, est compétente dans le domaine de la santé et ainsi possède sa propre règlementation : Délibération n° 547 du 25 janvier 1995 relative à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants.

Entre 2016 et 2019, la Nouvelle Calédonie a amélioré l’offre de soins de la population calédonienne par la construction d’un Médipole à Koutio en Province Sud ; regroupant le Centre Hospitalier Territorial Gaston Bourret et le Centre de Radiothérapie Eliane IXEKO ; ainsi que le regroupement de cliniques privées en une seule (clinique KUINDO-MAGNIN) dans un bâtiment neuf et mieux adapté à Nouville. Par ailleurs la Province Nord s’est également doté d’un Pôle Sanitaire du Nord flambant neuf depuis novembre 2018.
Ces nouveaux bâtiments ont contribué au désir des autorités référentes en Nouvelle Calédonie (DASS-DIMENC-DITT) d’appliquer et de suivre les évolutions de la radioprotection métropolitaine.

carte de nouvelle caledonie avec les centres de santé

Ainsi le gouvernement calédonien sollicite l’ASN tous les 2 ans pour des inspections qualifiées d’audit depuis 2013.
Nos échanges avec l’ASN nous permettent de démontrer les difficultés concernant la gestion des réalisations des vérifications initiales (Disponibilité des organismes, coût, fréquence…).

Certains articles du Décret no 2018-434 du 4 juin 2018 portant diverses dispositions en matière nucléaire et Décret no 2018-437 du 4 juin 2018 relatif à la protection des travailleurs
contre les risques dus aux rayonnements ionisants ne peuvent être totalement applicables.
A ce jour le gouvernement calédonien projette la création d’un comité de radioprotection dans l’objectif de l’évolution des textes.
Lors de diverses réunions avec les autorités compétentes l’ARP a présenté la CoRPAR et notamment l’intérêt d’adhérer donnant un peu plus de légitimité dans notre reconnaissance auprès des autorités locales.
En conclusion de cette petite présentation nous remercions tous les acteurs de la CoRPAR et espérons un jour votre venue.

L’équipe de l’ARP :
CICERI PHILIPPE : PCR CRNC (CRNC : centre de radiothérapie de la Nouvelle Calédonie)
GUERARD JULIETTE : PCR (CHT GASTON BOURRET Médipole de KOUTIO)
SOLLIER ALBERIC/ RADIOPHYSICIEN /PCR (CRNC : centre de radiothérapie de la Nouvelle Calédonie)
PINPIN MORGANE / RADIOPHYSICIENNE CRNC (CRNC : centre de radiothérapie de la Nouvelle Calédonie)
STOEL ELSA : M.E.R / PCR Province Nord
REMY DOUCET : PCR Centre Hospitalier de la Polynésie Française
ROUILLET STEPHANE : PCR APAVE INDUSTRIE

Derniers articles

Prochains évènements

  1. 4èmes Rencontres dans le domaine médical

    19 novembre 2019
  2. Réunion RADIRS

    21 novembre 2019
  3. Conseil Administration CoRPAR

    26 novembre 2019
  4. Rencontre R2 Nord

    6 décembre 2019