Infos-archive

Un article de synthèse sur les PCR dans la revue Repères  d'octobre 2015

La revue Repères vient de publier dans son numéro 26 un article de synthèse sur la situation des PCR en France en 2015 et de leurs  profils en mutation. c'est une occasion pour la revue de faire aussi le point sur nos réseaux, notre coordination et leur rôles respectifs.  Vous pouvez télécharger cet article en cliquant ci dessous

         logo pdf 42x42

Publication du Livre blanc sur la Surveillance Radiologique  des travailleurs (Septembre 2015)

Ce Livre Blanc est la résultante du Groupe de travail lancé par la Direction Générale du Travail (DGT) que nous avions mentionné en Juillet 2014. La publication de ce Livre blanc fait l'objet d'un communiqué commun à la DGT, à l'ASN et à l'IRSN.La CoRPAR a participé régulièrement aux travaux de ce GT et y a fait ses propositions qui ont été discutées et souvent reprises. C'est ainsi qu'est recommandé l'élargissement de l'accès aux données dosimétriques pour les PCR, afin qu'elles remplissent mieux leurs missions.Le livre blanc et sa synthèse sont donc maintenant disponibles.

Un GT CoRPAR est clos: le GT PCR externes; un autre GT est lancé: le GT temps de travail des PCR ou GT abaques (mai 2015)

Lancé il y a deux ans pour répondre à une initiative  de l'ATSR, le GT PCR externes a réalisé en 2014 une enquête à laqielle ont répondu un tiers des PCR externes isolées qui participent à la vie des réseaux. Une synthèse des réponses a été rédigée et est postée sur notre site. Nous disposons donc maintenant d'une photogrphie récente  de la diversité des situations des PCR externes isolées: temps plein ou partiel, contenu ds contrats, type d'assurance professionnelle, matériel de mesure ,…

Quel temps de travail passent les PCR pour réaliser chacune de leurs missions? c'est à cette question que va tenter de répondre le questionnaire mis au point par le réseau RAMIP avec le soutien de réfrents de tous les autres réseaux. ce questionnaire est accessible à compter du 1 Juin 2015 http://www.reseau-ramip.fr/quest/connexion.html   Plus il y aura de réponses, plus l'enquête sera représentative et les résultats interprétables. A chacun donc de diffuser largement ce lien et d'y susciter des réponses.

La conférence AIEA/OIT sur les expositions professionnelles (Décembre 2014)

L’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique) et l’OIT (Organisation Internationale du Travail), toutes deux agences de l’ONU, ont organisé début décembre 2014 la seconde conférence internationale sur les expositions professionnelles. J'ai pu y introduire nos réseaux régionaux français et leur rôle potentiel dans la formation des PCR. La CORPAR a été invitée à une réunion de coordination des réseaux ALARA du Monde. L’expérience française est apparue très innovante à l’auditoire et sans équivalent à l’étranger. Plusieurs représentants de pays étrangers ont demandé plus de précisions pour s’appuyer sur notre expérience afin de l’exporter chez eux d’une façon ou d’une autre ; il s’agit en particulier de représentants espagnols, américains et japonais..

La préparation du livre blanc sur le suivi de l’exposition des travailleurs (Juillet 2014)

La Direction Générale du Travail a créé en septembre 2013 un Groupe de travail s’appuyant sur 4 ateliers techniques pour rédiger un livre blanc de la surveillance radiologique des travailleurs. 10 représentants de la CORPAR participent à ces ateliers. La CORPAR dans son ensemble s’est constituée en groupe miroir pour discuter des prises de position des ateliers tant sur le sujet de l’accès aux données que sur la notion de travailleur exposé. 5 réseaux ayant eu leur réunions plénières entre le 15 juin et début juillet 2014 se sont constitués en groupes miroirs pour discuter les projets de synthèses. Ces réunions ont regroupé en tout entre 200 et 220 PCR et acteurs de la radioprotection dont une dizaine de médecins du travail. Les réactions des réseaux sont présentées dans le document : « la CORPAR et les réseaux : groupes miroirs des ateliers de la DGT»

Enquête sur les situations à risque au niveau du cristallin (Janvier 2014)

Les risques pour les médecins effectuant des procédures interventionnelles sont dans l’ensemble bien connus ; par contre pour les autres catégories de personnel et dans d’autres situation tant du secteur médical que des secteurs industriels ou de la recherche, les situations à risque (suite à l’évolution des limites) sont très peu documentées.La CORPAR a donc décidé d’effectuer une enquête afin d’enrichir notre connaissance sur les situations pouvant conduire à des expositions significatives du cristallin. Le questionnaire est maintenant mis en ligne et peut être rempli directement.Si vous connaissez ou estimez que peut être il y en a ; nous vous remercions de participer à cette collecte en répondant à ce court questionnaire:http://tinyurl.com/dosicristallin

Le nouvel arrêté Formation des PCR (Décembre 2013)

L'activité principale des réseaux est l'organisation de journées d'échanges et de formation. Ces journées sont très efficaces , et la plupart des réseaux ont été reconnus par les services régionaux du Travail et de l'Emploi comme organismes de formation continue. La parution de cet arrêté ouvre une nouvelle voie: ces journées devraient maintenant pouvoir être reconnues comme partie intégrante de la formation de renouvellement de la certification des PCR. Pour ce faire les réseaux devront passer des conventions avec des organismes de formation certifiés. La CoRPAR va donc s'attacher à discuter des modalités de telles conventions avec des organismes qui peuvent briguer cette certification comme par exemple des Universités ou des CHU. La Commission pédagogique Nationale va aussi proposer des procédures et des documents en vue d'harmoniser les pratiques, tout en respectant l'individualité de chaque réseau. (voir la présentation de l'arrêté par le réseau Grand Ouest)

L’accord RELIR-CORPAR (Octobre 2013)

 Le système RELIR (Retour d‘Expérience sur Les Incidents Radiologiques) met à la disposition de tous (formateurs, PCR, médecins du travail,…) des fiches de Retour d’expérience anonymes. Ces fiches décrivent des incidents types en vue de tirer des leçons pour éviter que des incidents ou accidents semblables ne se reproduisent.Les PCR sont bien souvent les premières averties de la survenue des incidents dans leurs entreprises ou institutions et sont souvent amenées à participer à leur analyse pour en estimer les conséquences.Un accord de coopération a donc été signé le 2 Octobre 2013 entre la coordination des réseaux (CoRPAR) et le système RELIR. Chaque réseau a nommé un contact pour RELIR. (voir accord et la liste des contacts des réseaux)

Transposition de la nouvelle Directive Européenne "normes de Bases" en radioprotection: implication de la CORPAR (Septembre 2013)

La CORPAR a unanimement pris position en Avril 2012 pour un accès total des PCR aux données dosimétriques afin de remplir totalement leur fonctions. La CORPAR s'est ensuite inquièté de l'impact des nouvelles limites de dose au cristallin sur la catégorisation des travailleurs. La DGT a de ce fait invité la CORPAR à participer à la mise en place des Groupes de Travail qui vont élaborer un livre blanc sur la dosimétrie-travailleur, ses rôles; ses techniques; les données qu'elle doit produire et ceux qui y ont accès. Ce livre blanc devrait être un apport important pour la transposition de la Directive. 5 représentants de la CORPAR étaient présents le 26 septembre aux côtés des Pouvoirs Publics et des grands exploitants. La CORPAR sera présente dans les Groupes de Travail; sa mission y sera de représenter les secteurs médiacux, la recherche et la petite industrie, ainsi que les PCR de tous les secteurs.

Mise en place d'un groupe de travail PCR externes de la CORPAR  (Juin 2013)

La CoRPAR participe à la Commission PCR externes mise en place par l'ATSR. Suite à cette intiative la CoRPAR a créé un Groupe de travail PCR externes pour représenter les quelques 100 PCR externes appartenant à de petites structures qui sont membres des divers réseaux. Ce groupe de travail vient d'être étoffé et plus de la moitié des réseaux y sont maintenant représentés. Il travaille à la rédaction  d'un guide de bonnes pratiques et d'une charte d'éthique qui seront proposés aux partenaires des réseaux après validation interne dans les réseaux.

 

Christian LEFAURE